fbpx
Comment protéger les fermes laitières du stress thermique

Heat Stress Protect est une innovation mondiale en assurance agricole qui a été lancée en 2021 en France, pour atténuer les pertes économiques dues au stress thermique dans les fermes laitières. Déjà 50.000 vaches sont couvertes par cette assurance en France. Au « SPACE », salon international de l’élevage à Rennes, ITK a organisé une conférence pour présenter cette assurance avec ses partenaires Skyline Partners et SCOR.

Intégrée à l’application Farmlife de monitoring des bovins créée par ITK, la garantie affinitaire est inclue dans l’interface de l’application et personnalisée sous le nom de  Heat’ Adapt. À l’aide d’exemples pratiques, les créateurs de l’offre montrent comment Heat’Adapt peut aider à atténuer les effets néfastes des vagues de chaleur et à accroître la résilience des fermes. Le fonctionnement de la garantie et ses avantages les éleveurs sont détaillés.

Bennet Holmes, directeur commercial à ITK :

« Le stress thermique peut avoir un impact important sur la reproduction, la santé et la production laitière des vaches. Le nombre de jours de stress thermique a considérablement augmenté au cours des dernières années en raison du changement climatique et devrait encore augmenter, affectant négativement la santé des vaches et la production de lait. Par exemple en 2020 le stress thermique a causé une perte estimée à 4 millions de litres de lait en France. Il n’existe pas aujourd’hui de régime d’assurance classique destiné à couvrir ce type d’aléa, qui expose les agriculteurs à des pertes économiques après des périodes de canicule.

Profitant de son expertise en Intelligence artificielle et en agronomie, ITK a conçu, en collaboration avec les partenaires de Skyline, un nouveau type d’assurance paramétrique contre le stress thermique, Heat Stress Protect. Cette garantie est simple et transparente, ne nécessitant que des coordonnées géographiques et la taille du troupeau. Le paiement est rapide et ne nécessite aucune déclaration ni remplissage de formulaire. De plus, il n’y a pas besoin de capteurs ou de station météo sur place.

Heat Stress Protect a été intégré dans l’application web Farmlife existante d’ITK, spécialisée dans le monitoring pour les fermes bovines.

De nombreux acteurs de la chaîne de valeur laitière étant concernés par le stress thermique, les assurances contre le stress thermique peuvent potentiellement intéresser différents types de clients : assurances et commerçants d’assurance qui peuvent l’ajouter à leur portefeuille d’assurances, éleveurs et entreprises laitières et laitières qui peut l’utiliser comme un filet de sécurité pour amortir les fluctuations de production liées au stress thermique.  »

Comment fonctionne Heat Stress Protect ? 

Laurent Sabatier, directeur exécutif chez Skyline partners 

 » Skyline est une société britannique d’insurtech spécialisée dans les solutions indicielles, qui aide les compagnies d’assurance et d’autres sociétés à créer de nouveaux produits d’assurance. Il fournit la technologie paramétrique et les services de calcul derrière l’assurance. Heat Stress Protect est le fruit de la collaboration entre Skyline Partners et ITK. Il s’agit d’une solution d’assurance automatisée, qui ne nécessite aucun règlement de sinistre ni expert sur le terrain. Les remboursements sont transparents, car tout est piloté par des données et par des indices. Les paiements sont automatiquement effectués à la fin de la saison.L’indice de perte économique sur lequel l’assurance est basée est obtenu à l’aide d’un modèle scientifique solide s’appuyant sur un bioindicateur de stress thermique chez les vaches, appelé THI (Temperature Humidity Index) pour la perte de lait.L’indice tient compte non seulement des pertes économiques dues à la baisse de la production laitière, mais également de l’augmentation des coûts pour l’exploitation en raison des mesures d’atténuation de la chaleur, de la détérioration de la santé des vaches et de la baisse de la qualité du lait.Les entrées requises par Heat Stress Protect sont minimes : coordonnées géographiques de l’élevage, taille du troupeau et niveau de couverture demandé.En pratique : l’indice est calculé sur la saison de production, ce qui permet de quantifier la perte totale. Au-delà d’un seuil défini, la compensation s’effectue automatiquement et sans délai. »

 

 

Comment Heatstress Protect est-il intégré dans Farmlife ?

Julie Dewez, smart farming manager à Medria, ITK.

« Heat Stress Protect est disponible sous le nom de Heat’Adapt dans Farmlife, en complément du bouquet qui comprend tous les services Farmlife (Vel’live, Heat’live, Time’live et Feed’live) . Ce forfait tout compris est actuellement le plus populaire parmi nos clients. Heat’Adapt est un service de garantie d’assurance complet qui aide les éleveurs à atténuer les effets de la canicule sur leur troupeau, et qui comporte quatre volets :

1-     Informations historiques  sur les épisodes de stress thermique passés pour chaque région française. Ces informations montrent que les vagues de chaleur ont augmenté en fréquence et en intensité ces dernières années. Cet historique permet aux  éleveurs de prendre connaissance des impacts possibles d’une chaleur excessive sur son troupeau et sur sa production laitière, s’il venait à connaître un épisode de canicule

2-     Grâce à l’application Farmlife, les utilisateurs peuvent accéder aux prévisions THI pour les 6 prochains jours et à la dynamique THI dans le temps. Le THI est calculé en temps réel pour chaque exploitation à partir des données météorologiques locales et son risque associé est exprimé par des indicateurs à code couleur afin de fournir une alerte facile à lire. Les données historiques et les prévisions futures sont combinées et affichées sous forme de dynamique dans le temps. L’objectif est d’alerter les éleveurs sur le risque de stress thermique afin de pouvoir agir au plus tôt sur les mesures de protection. Cet outil permet un suivi rapproché des impacts du stress thermique et une évaluation de l’efficacité des stratégies d’atténuation.

3-     Bientôt disponible, le troisième service propose une analyse de la résilience au stress thermique pour chaque élevage à travers l’évaluation du confort du troupeau, des performances de reproduction et de la production laitière compte tenu de son niveau d’exposition au risque. Les fermes sont notées en fonction de leur résistance au stress thermique au cours de l’année écoulée. Cela permet de mettre en place un plan d’action pour augmenter la résilience de la ferme.

4- Enfin, Heat’Adapt® donne accès à une garantie Heat Stress Protect qui atténue les pertes économiques en cas de stress thermique exceptionnel. En 2021, Heat’Adapt n’offrait qu’un seul régime de couverture, mais à partir de 2022, différents niveaux et régimes seront disponibles pour répondre à différents besoins.  »

Quelles sont les conséquences du changement climatique sur l’agriculture ?

 Serge Zaka, agrométéorologue à ITK :

« Les effets du changement climatique sont déjà visibles sur l’agriculture française. Le gel du printemps 2021a causé des pertes considérables pour les cultures fruitières comme l’abricotier (-50%) et la vigne (-30%). Cet événement a été attribué au changement climatique par les climatologues. Les canicules sont également plus fréquentes, en 2019 nous avons atteint 46°C dans le sud de la France, battant tous les précédents records nationaux. L’agrométéorologie, la science qui étudie les effets du temps sur l’agriculture, est très pertinente dans ce contexte de changement climatique, car elle permet de mieux comprendre, prévoir et prévenir les dommages agricoles liés au climat.

Les prévisions agrométéorologiques peuvent alerter sur les futurs aléas climatiques lors des phases phénologiques vulnérables, permettant aux agriculteurs de planifier à l’avance les actions à mener pour protéger leurs cultures.  »

Quels nouveaux outils seront disponibles pour protéger les cultures des aléas climatiques ?

Amélie Pinet, Marketing project manager à ITK : 

« Afin d’aider les agriculteurs à protéger leurs cultures contre le changement climatique, ITK développe un nouvel outil de prévention des risques agrométéorologiques. Cet outil couple la vulnérabilité phénologique avec les données et prévisions météorologiques, pour simuler le risque climatique réel. Par exemple, les basses températures seules ne suffisent pas à causer des dégâts de gel, les bourgeons doivent également être dans la phase vulnérable du débourrement, en même temps pour que le dégât de gel puisse se produire. Notre outil Prevent de prévention des risques agrométéologiques s’adresse aux agriculteurs et aux consultants. Son objectif est d’alerter en amont sur les aléas climatiques futurs, de favoriser la communication entre agriculteurs exposés au même type de risques et de simuler l’impact des stratégies de protection.  »

 Le service sera prêt en février 2022.

 

 

 

 

R&D agronomy and modelling