fbpx

Le projet NV² – « Piloter l’azote de la vigne à la cave pour maîtriser le profil organoleptique des vins », vient d’être retenu au 21ème appel à projets du FUI (Fonds Unique Interministériel)

L’objectif de ce projet est de proposer aux vignerons et aux œnologues une approche intégrée de la vigne à la cave, pour mieux maitriser la gestion de l’azote en fonction du profil de vin visé. En effet, la teneur en azote des moûts de raisin est un critère essentiel pour maitriser et régulariser la qualité aromatique des vins obtenus, et donc pour leur compétitivité à l’export. L’objectif du projet est de développer des outils d’aide à la décision permettant de maitriser toute la chaîne de production en fonction des objectifs de qualité, depuis la fertilisation de la vigne jusqu’au choix des levures et compléments azotés nécessaires pour la fermentation.

Des expérimentations au vignoble permettront d’approfondir les connaissances sur l’assimilation des biofertilisants par la vigne et le transfert de l’azote dans les baies, et de les modéliser, sur deux cépages–modèles : Sauvignon et Merlot. L’expérimentation en cave fera le lien entre le profil aromatique d’un moût et le type de vin obtenu, en fonction de la souche de levure et des nutriments azotés utilisés pour la fermentation. Ces connaissances nouvelles seront intégrés dans deux outils d’aide à la décision complémentaires, pour les viticulteurs et pour les œnologues, et de nouvelles méthodes haut-débit seront mises au point pour industrialiser des analyses qualitatives fines des baies, des moûts et du vin, actuellement réservées à la recherche.

Ce projet rassemble :

  • 4 entreprises :

itk (www.itk.fr), porteur du projet : aide à la décision pour l’agriculture

Nyseos (http://www.nyseos.fr ) : analyses qualitatives et aide à la décision pour l’oenologie

Frayssinet (http://www.groupe-frayssinet.fr/) : biofertilisants

Lallemand (http://www.lallemand.com/) : productions de levures, compléments nutritifs pour les fermentations.

  • 4 Unités de Recherche Publique (INRA et Université de Montpellier) : LEPSE, SYSTEM, UMR SPO et MISTEA

Le projet démarrera à l’automne 2016 pour une durée de 48 mois. Pour itk, il permettra d’élargir le champ d’action de son logiciel Vintel, qui avait déjà été initié dans le cadre d’un projet FUI (projet Disp’eau en 2009)… en souhaitant que NV² rencontrera un aussi beau succès !

Predict and Decide