fbpx

Qu’est-ce que « l’effet terroir » ?

D’après l’INAO/INRA, « un terroir est un espace géographique délimité, dans lequel une communauté humaine construit au cours de son histoire, un savoir collectif de production, fondé sur un système d’interactions entre un milieu physique et biologique, et un ensemble de facteurs humains ».

Le terroir est ainsi un système d’interactions entre un milieu physique et biologique, et un ensemble de facteurs humains. Les itinéraires techniques viticoles ainsi mis en jeu, révèlent la typicité qu’offre le terroir. C’est ce que l’INAO appelle les usages Locaux, Loyaux et constants.

On parle ainsi « d’effet terroir » qui est le résultat de l’accumulation d’interactions entre des caractéristiques d’un milieu naturel (le sol, le climat), d’un milieu biologique (les végétaux, les animaux, les micro-organismes) et de facteurs humains (histoire, culture, traditions, savoir-faire) en un espace géographique donné.

L’effet terroir est en adéquation avec les objectifs de production de raisin et de vin. Il repose sur les critères agro-pédoclimatiques définis par l’INAO/INRA.

La qualité des vins est intimement liée à la notion de terroir ce qui suppose une adéquation entre la vigne, les conditions agroclimatiques et le mode de conduite du viticulteur.

L’OAD Vintel© en bref

Vintel© est une solution largement utilisée en Europe, Etats-Unis et Amérique du Sud. Sa fonctionnalité de suivi du statut hydrique en temps réel en saison est complétée pour cette nouvelle saison par le suivi du statut azoté. Vintel© vient compléter les outils existants pour la sélection parcellaire.

 

 

L’eau et l’azote : deux ressources essentielles pour laisser exprimer le terroir viticole

Le statut hydrique influence le rendement et la qualité. Le potentiel hydrique foliaire est la donnée de référence. Visionner la dynamique hydrique foliaire d’une parcelle ou d’un terroir permet de faire un bilan de millésime, afin de reproduire ce qu’on appelle « l’effet millésime ».

La dynamique hydrique joue un rôle notamment sur les précurseurs d’arômes. On note que si la vigne n’est pas stressée, les précurseurs d’arômes ne se forment pas. Mais trop de stress influe aussi les profils de vins.

Afin de faciliter les opérations d’extraction (macération, pressurage), on cherchera à maximiser le potentiel aromatique des baies (p-3MH en particulier) tout en limitant leur teneur en polyphénols (anthocyanes, tanins). Un moût pauvre en composés phénoliques et/ou riche en composés réducteurs (glutathion) contribuera par ailleurs à réduire les risques d’oxydation dès la vendange. Ces objectifs qualitatifs incitent à suivre la dynamique hydrique a minima deux niveaux de contraintes :

  • Avant véraison : un déficit faible ( bars) permet d’augmenter le ratio pulpe/pellicule, dont dépend en partie la concentration du moût en polyphénols. A l’approche de la véraison, une contrainte trop importante stimule la synthèse des anthocyanes tandis qu’une absence de contrainte freine la redirection des assimilats vers les baies.
  • Après véraison : un déficit hydrique faible ou modéré ( bars) permet d’économiser l’eau sans affecter le niveau de photosynthèse et le chargement en sucres des baies. Mais surtout, une contrainte modérée semble favoriser une teneur plus élevée en précurseurs de thiols voire en composés réducteurs.

Les fumures annuelles et d’entretien (en sortie d’hiver) compensent les pertes d’azote liées à la vendange pour éviter à la vigne de trop puiser dans ses réserves et pour maintenir un bon développement végétatif en saison et ainsi atteindre les objectifs de production visés. C’est dans l’intérêt des viticulteurs de maintenir le vignoble à moyen terme car les effets de l’azote ont peu d’impact sur la saison en cours. C’est une intervention culturale pour la pérennité du vignoble.

L’azote est aussi fondamental pour la vinification (c’est l’azote dit assimilable). Si les baies ont un déficit d’azote, on observe un arrêt des fermentations : les levures ont besoin d’azote pour leurs besoins physiologiques.

Parallèlement au statut hydrique, la teneur en azote des baies influe directement sur leur potentiel qualitatif (glutathion, précurseurs de thiols). Les liens entre états hydrique et azoté sont multiples et constituent une composante essentielle de l’effet « terroir ». En particulier, la disponibilité en eau du sol conditionne la minéralisation de la matière organique en sortie d’hiver et la migration de l’azote vers les racines.

 

Comment Vintel© accompagne la sélection parcellaire ?

Vintel© permet de suivre en saison le statut hydrique et de l’analyser. Son évolution au cours des stades phénologiques clés permet de définir les unités de terroir (un groupement de parcelles homogènes) qui possèdent les mêmes caractéristiques agro-pédoclimatiques.

Les indicateurs que proposent Vintel© permettent de comprendre l’effet terroir et de soutenir la sélection parcellaire pour définir les profils de vins.

L’effet terroir est exprimé avec Vintel© grâce au potentiel hydrique foliaire et à la dynamique d’absorption de l’azote, très important pour les vinifications. Ce potentiel nous indique le statut hydrique de la vigne. Il détermine la quantité et la qualité produite, on peut donc se servir de cette donnée comme un indicateur pour la sélection parcellaire. Il est d’usage que les viticulteurs déterminent la sélection parcellaire juste avant la vendange par l’analyse des baies de raisin. Ainsi en combinant l’analyse chimique des baies avec l’historique du potentiel hydrique foliaire et la dynamique de la nutrition azotée, on affine la sélection parcellaire. Elle permet d’anticiper les profils de vins en cours de vinification et faire des comparaisons avec les millésimes passés (grâce aux historiques disponibles dans la solution Vintel©).

Ainsi le double suivi de l’état hydrique et azoté en temps réel dans Vintel© permet ainsi de mieux raisonner la sélection parcellaire et le choix des dates de vendange en fournissant un recul sur le potentiel qualitatif de la saison.

 

Vintel® : Prédire le statut hydrique en temps réel

Anticiper à J+5 vos opérations parcellaires au vignoble. Sans capteur, réduisez vos apports et choisissez votre profil organoleptique avec un meilleur parcours hydrique.


Essai gratuit

Ingénieur agronome - chargée d'affaires viticulture

Agronomist Engineer – Wine market bus dev manager

Chargé d'Affaires Marché Vigne

Wine Market Business Developer