fbpx

Pour se préparer à répondre aux enjeux mondiaux, les agriculteurs se digitalisent et s’équipent de  services qui leur donnent la capacité de faire face aux problèmes : d’alimentation de 9 millions d’habitants sur la planète dans la prochaine décennie ; d’actions pour l’urgence climatique ; d’anticipation des nouvelles attentes des consommateurs.

Pour cela, la France possède un écosystème de très nombreuses entreprises dans l’Agtech. L’investisseur XAnge a publié fin février, pour la deuxième année, la cartographie des start-ups et des PME innovantes, qui représentent le savoir-faire français dans ce domaine.

 

L’agriintelligence d’itk : IA & deeptech

Itk est très bien représentée dans ce mapping, à la fois par sa maison mère dans les catégorie des OAD (outils d’aide à la décision) et dans la catégorie IoT, à travers sa filiale élevage Medria.

Parmi les spécialistes de l’agriculture de précision et de la gestion des risques, la pionnière itk déploie aujourd’hui des solutions informatiques à la fois sous licence, et sur mesure. Malgré son âge (17 ans) itk est encore au début de l’impact qu’elle souhaite avoir. En 2019 la scale-up a levé des fonds pour poursuivre son travail d’évangélisation dans un secteur reconnu pour ne pas être arrivé à maturité dans l’usage de l’intelligence artificielle et de la deeptech.

 

Prospective : bigdata et modélisation agronomique

Dans une agriculture mondialisée, l’offre des services numériques français est en progression, malgré le leadership puissant des Etats-Unis et de l’Asie.

L’enjeu de demain, est de collecter la donnée et de l’interpréter pour en tirer des prédictions au service de l’agriculteur, qui reste le seul pilote capable de décisions sur son exploitation.

Parmi les tendances de l’Agritech décrites par XAnge nous sommes particulièrement convaincus de l’impact des trois suivantes :

  1. La collecte de data in situ (avec des objets connectés -IoT) et de data achetées par ailleurs (météo, images satellite, etc.).
  2. Le traitement de la data et des recommandations de plan d’actions opérationnelles (OAD= outil d’aide à la décision).
  3. La mécanisation intelligente, associé aux plateformes de services qui permettent de déployer l’agriculture de précision à grande échelle

La plateformisation des solutions grâce à l’analyse d’un gigantesque volume de données permettra surtout à l’agriculteur de s’adapter aux conditions de plus en plus variables de production, grâce à l’enrichissement des algorithmes de machine learning, combiné à la modélisation de données de recherche scientifique des cultures.

 

Mutualiser les forces de l’écosystème numérique agricole

La société itk est fière – grâce à sa solidité – de continuer à faire partie des start-ups phares de l’écosystème, et tient à saluer le travail réalisé par XAnge, qui donne une photographie indispensable à la compréhension du secteur agricole digital.

Pour porter l’Agtech française et européenne au niveau concurrentiel des grands acteurs américains et asiatiques, l’identification de chacun est une chance de définir les coopétitions les plus intelligentes pour demain.

Itk, membre de la Ferme digitale et de nombreux consortiums publics-privés est mobilisée dans ce sens, pour demain faire émerger un ou quelques leaders européens, capables de porter au plus haut niveau l’excellence du modèle de production agricole français ; lui-même investi dans la protection de l’environnement (agrivoltaïsme, engrais organiques, biométhane, stockage de carbone) et de la durabilité de la planète.

La période de crise sanitaire du Coronavirus  (Covid-19) nous invite à réfléchir à la résilience de l’agriculture, renforce la compréhension de son importance comme clé de voûte de notre société. Elle nous invitera rapidement à nous interroger collectivement sur la nécessité de renforcer l’auto-suffisance alimentaire de la France et de l’UE, et son corollaire, la nécessité de maintenir un haut niveau de productivité de l’agriculture européenne.

Est-ce que le rêve en 2021 n’est pas que ce mapping se concentre, pour s’assurer de la force de l’Agtech française et européenne de demain ?

 

Responsable Communication