D’ici la fin de l’année 2020, les laboratoires d’innovation ouverte (Living labs) du projet régional OccitANum vont lancer leurs appels à manifestations d’intérêt (AMI), afin de contractualiser des projets d’ici trois ans. Viendra ensuite une phase opérationnelle sur les cinq années suivantes. Ces Livings labs vont accélérer la transition écologique de l’agriculture en Occitanie grâce aux outils numériques.

Grâce à OccitANum (Occitanie Agriculture Numérique), chercheurs, agriculteurs, entrepreneurs et collectivités ont 8 ans pour expérimenter, mettre en place et diffuser l’innovation numérique au service de la transition agroécologique et de l’alimentation des territoires occitans. En Occitanie, la production agricole et alimentaire est un pilier de l’économie : avec 164 000 emplois, ce secteur d’activité est le premier employeur de la région. C’est aussi la première région bio de France avec 503 026 hectares certifiés agriculture biologique.

OccitANum profite de l’implication de 46 partenaires, dont itk est un des acteurs privés, et de 8 acteurs publics au rang desquels figurent la Région Occitanie, l’Inrae, le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation, la Chambre d’Agriculture d’Occitanie, Draaf Occitanie, Coop de France, Montpellier SupAgro et les instituts techniques agricoles ACTA.

itk fait partie des entreprises fondatrices qui ont été retenues au volet investissement du projet aux côtés de API-AGRO, Terranis, Promus, Sun Agri, Naïo, Beeguard, OKP4.

Des outils locaux qui ont déjà fait leur preuve à l’international

itk développe des OAD (outils d’aide à la décision) pour les agriculteurs et les éleveurs, pour optimiser la conduite de leurs cultures et de leurs troupeaux, tout en minimisant leur impact environnemental.

Ces services numériques permettent en particulier une irrigation et une fertilisation de précision de la vigne (services Vintel pour la vigne et l’arboriculture fruitière) et des grandes cultures  (Cropwin pour le blé, maïs, soja), et le suivi de l’alimentation et de la reproduction et le bien-être des bovins, grâce au service Farmlife.

Itk est candidate pour 4 Living Labs sur 7 du projet OccitANum :

  • Viticulture : réparer la viticulture aux enjeux climatiques et environnementaux
  • Elevage : aider l’élevage à améliorer le bien-être animal et valoriser les systèmes herbagers
  • Grandes Cultures : accompagner les grandes cultures vers l’agroécologie et diversifier les revenus
  • Arboriculture : produire avec sobriété en arboriculture et diversifier les revenus

Occit@num est pour itk l’occasion de les tester à une échelle différente, et de les faire évoluer dans une démarche de co-construction plus inclusive avec les agriculteurs utilisateurs.

L’intérêt de cette démarche est triple :

  • Mettre nos outils à disposition d’agriculteurs potentiellement moins technophiles que ceux qui choisissent individuellement nos solutions : cela nous permettra d’avoir une vision des besoins des agriculteurs plus représentative que celle des « early adopters » de nos technologies
  • Pouvoir mesurer l’efficacité et l’impact de nos solutions à l’échelle d’une région, avec des groupes d’utilisateurs concentrés géographiquement (contrairement à la dispersion de nos clients habituels)
  • Bénéficier de l’expérience des chercheurs INRAE participant au projet, pour l’animation de l’innovation participative à grande échelle, et pour l’évaluation de nos outils.

L’implication dans ce projet d’AgDataHub, la grande plateforme d’échange de données agricoles, est de plus la garantie que les échanges de données pratiqués dans ces Living Labs seront conformes aux meilleures pratiques de transparence et de confidentialité.

Responsable Communication