Le projet  de recherche NV² vise à piloter l’azote, depuis la vigne jusqu’à la cave, pour maîtriser le profil organoleptique des vins.
Porté par itk et un consortium (Nyséos, Frayssinet, Lallemand, IFV, l’Université de Montpellier 2 et L’INRAE via 4 de ses unités de recherche : LEPSE, SYSTEM, SPO et MISTEA) ce projet collaboratif est issu d’un appel à projet FUI (Fond Unique Interministériel).

Après trois  années de recherche, itk a livré au printemps 2020  un prototype logiciel issu du projet collaboratif NV². Le service numérique permet de s’assurer que les besoins en azote de la parcelle sont satisfaits tout au long de la saison, pour atteindre le rendement visé.

Tests de la première version de l’outil cette saison

Un groupe pilote de professionnels de la filière  a été sélectionné pour bêta-tester le prototype, cela selon trois critères : parcellaire (objectif de production, type de sol, cépages, …) ; géographique (les parcelles s’étendent de la Gironde à la Provence en passant par l’Occitanie et la Vallée du Rhône) ; et type d’acteurs (grands domaines, consultants, agro-fournisseurs).

Ces tests logiciels s’accompagnent depuis le printemps d’une large campagne de mesures sur tous les sites pilotes. Ces expérimentations au vignoble permettront d’évaluer le prototype à la fin de la saison.

Vincent Hitte, chargé d’expérimentation à itk explique le processus : « Pour évaluer l’outil dans son ensemble, je réalise sur les « parcelles pilotes » des mesures permettant de suivre la fourniture en azote du sol et le statut azoté de la vigne aux stades phénologiques clés. Une analyse de sol complète a été réalisée avant débourrement et des mesures de reliquats azotés sont faites tout au long de la saison. Depuis la floraison, des analyses de pétioles permettent de suivre la dynamique du statut azoté, elles sont complétées par des analyses de limbes entre la nouaison et la véraison ».

« A partir de la véraison et jusqu’aux vendanges, les mesures seront complétées par un suivi de maturité et une estimation au champ du rendement » précise Basile Ploteau, chargé de déploiement à itk.

Co-conception avec la filière

Cette expérimentation unique renforce notre lien avec les testeurs-utilisateurs.

« Nous avons de nombreux échanges avec les professionnels du groupe pilote. L’idée est de construire ensemble un outil expert qui répondra aux attentes de la filière. Leurs retours sont essentiels pour la suite du développement de l’outil. » indique Anaïs Guaus – product owner en charge du développement de l’outil à itk.

A la fin du projet NV², le service de pilotage de l’azote à la vigne sera intégré dans notre outil d’aide à la décision Vintel, qui permet de suivre le statut hydrique de la vigne en temps réel et propose des préconisations d’irrigation. Il est déjà commercialisé depuis 5 ans sur plus de 500 parcelles en France et à l’étranger.

Les partenaires


Les financeurs


Projet labellisé par